Presentation de l’Association

Oum El Banine est une association non gouvernementale, à but non lucratif à caractère humanitaire, sans préoccupation d’ordre politique ni raciale qui propose une aide directe aux mères seules et leurs enfants. Avec le soutien de Terre des hommes et d’INSAF, une nouvelle association du Souss pour la solidarité des mères et enfants en détresse Oum El Banine s’est constituée et capitalise l’expérience de la fondation Terre des Hommes pour continuer ce programme.

Elle est gérée par un comité directeur constitué de onze membres, de différentes catégories socioprofessionnelles, élu par assemblée générale, et par deux responsables chargés respectivement du coté social et du coté administratif.

Oum El Banine c’est aussi une organisation qui emploi dix salariés, dont un agent administratif, une assistante sociale, cinq monitrices, une femme de service et deux responsables du foyer. Elle comprend une crèche pour enfants, dans les locaux de l’association, et un foyer dans la ville d’Agadir pour les mères et leurs enfants.

Sa cible étant les femmes en détresse et tout particulièrement les populations les plus exclues, à savoir: Les mères seules et leurs bébés.

 

Les objectifs

1. Prévenir l’abandon des enfants:

  • Mener des campagnes d’information sur le planning familial et d’éducation sexuelle
  • Lutter contre l’emploi des enfants « petites bonnes »
  • Œuvrer en faveur de l’adoption d’une législation protégeant les jeunes filles victimes d’abus sexuels
  • 2. Assister les mères seules en détresse et à cette fin:

    Organiser un accompagnement pré et post-natal pour leur permettre de garder leurs bébés (par une écoute, un appui médical, psychologique et un suivi dans les démarches administratives et judiciaires)

    Ouvrir des structures d’accueils pour les mères et pour leurs bébés

    3. Favoriser la réinsertion socio-professionnelle des mères dans leur environnement et pour cela:

    • Faciliter la réintégration dans le milieu familial
    • Dispenser des cours d’alphabétisation
    • Promouvoir une formation professionnelle réaliste, simple mais de qualité
    • Appuyer la recherche d’un emploi
    • Créer des coopératives
    • Former des nourrices et les encadrer dans le but d’éviter la maltraitance des bébés et l’exploitation des mères

    4. Organiser des campagnes de sensibilisations en faveur des déclarations des mères et des enfants dans le registre de l’état civil

    5. L’association se porte partie civile auprès des tribunaux pour défendre les mères et les enfants